Bilan après une législature de politique communale


Ayant été élu au Conseil communal de La Tour-de-Peilz et Conseil intercommunal de l’Association Sécurité Riviera il y a plus de cinq ans, je pense qu’il est temps de faire une rétrospective de mon engagement durant la dernière législature.

Comme chacun le sait, les premières années dans un parlement, quel qu’il soit, sont caractérisées par la prise de repères, l’observation du fonctionnement et la découverte de l’institution elle-même. Il n’empêche que le temps passant, c’est l’occasion de tenir les engagements pris envers les électeurs afin de faire avancer les choses.

Voici donc un aperçu des principales actions que j’ai entreprises, cette liste étant évidemment non-exhaustive. Je ne présente ici que les thèmes locaux entrepris au conseil. Les positionnements cantonaux et fédéraux peuvent être retrouvés, par thèmes, ailleurs sur mon site.

Soutenir la consommation locale.
Par ma première interpellation, je désirais m’assurer que les réfectoires publics de la commune servaient majoritairement des produits suisses, si possible vaudois.

Moins de bureaucratie pour les travailleurs.
C’est lors de la révision du règlement concernant les licences de taxi que j’avais déposé un amendement pour permettre à ces derniers de réduire des frais administratifs superflus qui sont, comme on le sait, finalement payés par les utilisateurs.

Coup de pouce pour les établissements de restauration.
Les restaurants, cafés et bars de la région sont constamment sous pression. A cette fin, j’ai défendu plusieurs mesures pour les soulager. Tout d’abord, en soutenant un amendement demandant une réduction de la taxe sur les terrasses. Ensuite, en déposant une motion demandant la prolongation des heures d’ouvertures des terrasses le week-end et les veilles de jours fériés. Cette dernière a été très largement acceptée et a donné de très bons résultats.

Réintégrer les conseillers dans le processus de naturalisation.
Depuis quelques années, la compétence concernant la naturalisation est passée dans les mains de la municipalité. Alors que toutes les autres villes du canton de Vaud on instauré une commission consultative donnant au législatif un rôle d’observateur, La Tour-de-Peilz a laissé ce domaine totalement hors du contrôle du conseil communal. C’est cette situation que mon postulat visait à corriger.

Défense de l’environnement.
Aimer sa région, c’est aussi la protéger. C’est dans cette optique que j’ai défendu plusieurs initiatives visant à la préservation de l’environnement. En particulier, pour contrer la disparition des abeilles de notre pays, j’ai proposé un postulat demandant l’implantation de ruches dans notre commune. Ce dernier a été largement accepté et peut maintenant porter ses fruits.

Simplifier la politique de stationnement.
Une politique de stationnement onéreuse et décourageante décourage les usagers de se parquer à proximité des petits commerces et des établissements publics et nuit à ces derniers. Cette situation ne convient pas: combien de fois a-t-on été amendé à cause d’une file d’attente trop longue ou n’a-t-on pas pu faire une course de peur d’être épinglé? J’ai ainsi, par une motion – changée en postulat – demandé l’élaboration d’une application permettant de payer le stationnement de manière plus juste et flexible depuis sont téléphone portable. L’idée a été acceptée à la quasi-unanimité et cette situation est devenue réalité en février 2017.

Plus de protection des données.
Suite à une information des médias selon laquelle plusieurs communes avaient, illégalement, transmis certaines données telles que la profession de leurs habitants au BVA, j’ai déposé une interpellation pour être certain que cela ne continuerait pas à La Tour-de-Peilz. La commune a répondu de manière claire et affirmé cesser lesdits transferts d’informations.

Et encore…
Outre ces quelques exemple, je pense avoir tenu mes engagements. Soutenir plus de sécurité et donner des moyens suffisants aux forces de l’ordre, alléger les charges pour les commerces et PME, s’opposer aux hausses d’impôts, donner les bonnes conditions cadre pour dynamiser le district…

C’est donc avec ce bilan derrière moi que j’entame une nouvelle législature, motivé par un score réjouissant lors des dernières élections, et que je me présente aux élections cantonales, en espérant pouvoir continuer le travail depuis les sièges du Grand conseil.

 

Publicités

A propos Yohan Ziehli

Président JUDC Vaud, Conseiller communal à La Tour-de-Peilz
Cet article, publié dans Conseil communal, Elections, La Tour-de-Peilz, Vaud, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Bilan après une législature de politique communale

  1. python dit :

    Si vous voulez faire quelques chose de sensé, demandé la modification du règlement communal en prenant exemple sur celui de Lausanne. Notre commune deviendra probablement moins dégueulasse. Y inclure pour la merde laissée par les chevaux du manège.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s