Canton de Vaud: une initiative pour prévenir les dérives de l’intégrisme religieux

blanchotDispenses de piscine à l’école. Port du voile en classe pour des jeunes filles n’ayant pas atteint l’âge de la majorité religieuse. Nouveaux régimes alimentaires dans les cantines et suppression du porc dans les réfectoires publics. Refus de toucher la main de femmes enseignantes. Délimitations motivées par des motifs religieux dans les cimetières. Productivité limitée pendant des périodes de fête ou de jeûne dans le monde du travail. Questionnement sur la légitimité des jours fériés issus des traditions de notre pays. Dérogations à la protection des animaux dans le cadre de leur abattage dans des conditions humaines et en particulier de leur étourdissement.

Les litiges concernant la portée de la liberté religieuse se multiplient, faisant passer ces cas du rang de faits divers à celui d’actualités politiques. Car il s’agit bel et bien d’un thème politique: trouver le juste milieu entre l’admission des revendications d’une minorité et la défense des intérêts de la majorité et des autres minorités. C’est dans ce contexte qu’interviendra prochainement une initiative de l’UDC Vaud. Il convient d’en expliquer les principes.

Le cas particulier vaudois

La nouvelle Constitution vaudoise du 14 avril 2003 a introduit une notion inédite en Suisse: la communauté religieuse d’intérêt public. Alors que, dans la majorité des Cantons, la seule distinction entre les communautés religieuses se fait entre les religions de droit public et les autres, le Canton de Vaud a introduit une notions intermédiaire: les communautés d’intérêt public.

Ces dernières ont un statut aujourd’hui peu clair. Outre divers avantages financiers, il est à prévoir que le titre qui leur est donné puisse être la base de revendications diverses, telles que celles que j’ai citées dans mon paragraphe introductif. C’est pour éviter des dérives à ce niveau qu’une modification de la Constitution cantonale se justifie.

Clarifier la signification du statut de communauté d’intérêt public

Le statut d’intérêt public accordé à une communauté religieuse donne droit à un certain nombre d’avantages légitimes. Un accès aux coordonnées des personnes se déclarant volontairement membres de ladite communauté, une facilitation de la mission d’aumônerie et un régime fiscal intéressant, en raison des tâches bénéfiques pour la société qui sont accomplies. De plus, cette reconnaissance instaure un meilleur suivi de la communauté en question, que ce soit au niveau des comptes, des statuts ou de tout autre élément pertinent.

Ce statut ne doit cependant pas permettre d’accepter n’importe quelle revendication. Il serait par exemple inacceptable qu’une communauté puisse exiger un régime particulier dans les réfectoires publics. Une telle exigence conduisant presque systématiquement, par souci de planification, à l’exclusion des régimes alimentaires de la majorité.

Il ne serait pas acceptable non-plus que la reconnaissance d’une communauté permette à des parents intégristes d’imposer à leurs filles mineures, n’ayant pas même atteint l’âge de la majorité religieuse, de porter le voile ou tout autre tenue les distinguant, contre leur gré, de leurs camarades.

Cette délimitation a été omise lors de l’élaboration de la nouvelle Constitution et il est aujourd’hui naturel de la définir clairement.

Eviter une poussée communautariste

Comme expliqué ci-dessus, l’article 171 de la plus haute loi cantonale ne doit pas ouvrir la porte à des revendications politiques abusives. Il offre, dans l’état actuel des choses, un boulevard au communautarisme religieux. Il constitue un terreau favorable à l’émergence de sociétés parallèles coupées du reste de la population.

Ne laissons pas la possibilité à des communautés exotiques de requérir l’acceptation de jours fériés particuliers. D’exiger des restrictions aux règlements scolaires, notamment en ce qui concerne l’octroi de congés en dehors des vacances et de dispenses des cours de natation. De demander des dérogations aux lois actuellement en vigueur, par exemple en ce qui concerne les cimetières. En effet, si une personne ne peut pas imaginer être enterrée au milieu de ses concitoyens athées ou chrétiens après sa mort, comment peut-on espérer une volonté d’intégration de son vivant?

L’initiative cantonale de l’UDC Vaud offrira une vision claire de ce que permet et ne permet pas le statut de communauté d’intérêt public. Elle permettra d’accorder des avantages légitimes aux personnes bien intentionnées tout en fermant la porte aux excès des gourous intégristes. Elle donnera l’impulsion pour une politique ouverte mais pas naïve.

Je vous encourage fortement à soutenir l’initiative populaire « pour prévenir les dérives de l’intégrisme religieux » lors de son dépôt d’ici quelques mois.

Publicités

A propos Yohan Ziehli

Président JUDC Vaud, Conseiller communal à La Tour-de-Peilz
Cet article, publié dans Multiculturalisme, Société, Suisse, Vaud, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Canton de Vaud: une initiative pour prévenir les dérives de l’intégrisme religieux

  1. Python dit :

    Votre législature est active. Beaucoup de sujets traités. Un a été oublié, les musiciens de rue qui n’en sont pas, c’est un mensonge des autorités. Ces gens n’ont aucune idée de la musique la plus élémentaire. A Renens, pourtant ville très à gauche, ces mendiants sont soumis à une audition par des personnes capables d’identifier les usurpateurs. Sur la Riviera je ne pense pas que le personnel de police Riviera soit capable de le faire et en plus ce n’est pas dans leur cahier des charges. des membres de la fanfare, de l’école de musique, de profs de chant (payés par l’Etat d’ailleurs) pourraient fonctionner. Toutefois attention à la couleur politique, 2 personnes d’obédience différente serait plus judicieux.
    La présence journalière de ces gens devient insupportable et ce qui est triste c’est quasi toujours des personnes âgées, qui arrivent tout juste à vivre, qui donnent. C’est un vrai dégoût

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s