Statistiques des étrangers à Béziers: l’indignation des hypocrites

ménardLe monde politico-médiatique s’émouvait ces dernières heures des propos tenus par Robert Ménard, maire de Béziers, qui a déclaré détenir des statistiques du nombre d’élèves d’origine étrangère dans les écoles de sa ville. Cette indignation sortait largement des frontières de l’Hexagone, puisqu’en Suisse aussi de nombreux politiciens ou journalistes en herbe rapprochaient sur facebook ces événements de l’époque ségrégationniste aux Etats-Unis ou des rafles de l’Allemagne nazie…

La justice aussi a fait du zèle en ouvrant immédiatement une enquête et en perquisitionnant la mairie de Béziers en un temps record.

Soit. Partageons donc leur indignation! 

Enquêtons donc sur le cas de Martine Aubry qui affirmait en 2012 qu’il y avait 35% de Maghrébins dans sa commune. Comment l’a-t-elle su ? Saisissons la justice!

Enquêtons donc sur l’Observatoire des discriminations, qui déclare sans honte utiliser la « méthode des prénoms » pour découvrir, enregistrer, publier, analyser les discriminations. Indignons-nous ! Cette pratique est contraire à la loi!

Enquêtons sur le journal « Libération », qui s’insurgeait à l’époque du faible nombre de responsables politiques issus de la diversité. Comment est-il arrivé à un tel constat, si ce n’est pas le fichage statistique des élus ? Exigeons une perquisition immédiate dans ses locaux!

Enquêtons sur l’ancien ministre Jack Lang, qui tenait une statistique de la population d’origine musulmane en prison. Cette pratique contraire à la loi doit lui valoir une condamnation!

Et puisque cette indignation a passé les frontières et s’est installée en Suisse, indignons-nous contre l’office de la statistique, qui tient des tableaux très détaillés sur la composition des écoles. On peut en voir un résumé ci-dessous.

enfants étrangers

Ces statistiques ont-elle causé des discriminations en Suisse? Ont-elle créé une différence entre élève Suisse ou étranger? Non, bien au contraire. Elles permettent d’adapter le travail de l’école à la situation.

Indignons-nous, enfin, contre le premier ministre Manuel Valls. La cerise sur le gâteau, le bouquet final. Manuel Valls, qui se déclarait choqué sur Twitter après avoir appris l’existence de ces statistiques de population étrangère.

vallsbeziers

Mais ce même Manuel Valls qui, en 2009, soutenait la mise en oeuvre de statistiques diverses sur la population en fonction de ses origines et confession. Il déclarait que « pour certains, les statistiques ethniques mettraient en cause les valeurs de la République, alors qu’au contraire, c’est l’absence de mesures concrètes qui est à craindre« .

Le premier ministre Valls continuait sur la même lancée en 2012, puis encore il y a moins de deux mois, continuant à réclamer des statistiques détaillées pour faire baisser la discrimination.

Je crois que ce qui m’indigne, c’est l’indignation sélective d’une classe politique prête à renier ses valeurs et ses idées pour pouvoir attaquer ses adversaires politiques le moment venu.

Publicités

A propos Yohan Ziehli

Président JUDC Vaud, Conseiller communal à La Tour-de-Peilz
Cet article, publié dans International, Liberté d'expression, Multiculturalisme, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s