Cantique suisse: arrêtons la mascarade de la SSUP

drapeau suisseNous subissons depuis de longs mois déjà l’entêtement de la SSUP, Société Suisse d’Utilité (?!) Publique. Cet organisme se bat en effet pour changer l’hymne national suisse. Il serait démodé, méconnu, peu aimé… Aujourd’hui, la SSUP a franchi un pas supplémentaire en publiant les six propositions finalistes. Les intéressés devront voter par internet (quel injure) pour la musique de leur choix. Evidemment, l’hymne actuel n’est pas même proposé. Gageons qu’il obtiendrait beaucoup plus de voix que ses concurrents.

Cependant, avant la critique, gardons ce qui est bon dans la démarche. Admettons que le doigt a été mis sur quelques problèmes actuels. Certes, trop peu de gens connaissent les paroles du Cantique. La SSUP, sous cet angle, lance une vraie discussion. De même, on peut saluer la prestation des chorales engagée pour chanter les projets ainsi que les compositeurs qui, malgré eux peut-être, réanimeront à coup sûr la flamme pour notre hymne actuel.

Il n’en demeure pas moins que le projet de changement de l’hymne est déconnecté de la réalité, peu populaire et très maladroit. S’il est vrai que trop de gens ne connaissent pas les paroles, la solution se trouve dans l’apprentissage de ces dernières à l’école. Comment peut-on oser prétendre que le texte est trop compliqué à chanter pour la population tout en lui donnant les plus grandes responsabilités civiques au monde, à commencer par le droit de vote sur tous les sujets ou presque?

Le réel but de ce changement d’hymne national se trouve dans une volonté de déconstruction des valeurs qui ont forgé la Confédération helvétique, valeurs chrétiennes et patriotiques.

Le Cantique suisse a été écrit à l’époque où la Suisse moderne a été fondée. Il correspond à l’état d’esprit en vigueur en ce temps. Le Cantique suisse n’est pas un effet de mode ni une chanson que l’on doit réactualiser tous les 30 ans pour le tenir « à la page ». Ce n’est pas un concours à la manière des émissions de M6 qui doit déterminer d’un tel chant (le principe même du vote par internet ou SMS est une insulte).

Non, le Cantique suisse est un trait d’union entre la Suisse d’il y a 150 ans et la Suisse actuelle. Un pont entre les générations. Un lien entre nos quatre régions linguistiques. Le Cantique est une fierté pour nous.

Espérons que le Conseil fédéral, qui doit avaliser ou non le changement de l’hymne, tiendra sa parole. En effet, suite à la pression effectuée par de nombreux citoyens et les Jeunes UDC – en particulier sur les réseaux sociaux – le président de la Confédération a été obligé de promettre, au nom du collège fédéral, que le peuple pourrait voter avant un quelconque changement.

Un belle parole. Mais une parole seulement… Restons vigilants. 

Publicités

A propos Yohan Ziehli

Président JUDC Vaud, Conseiller communal à La Tour-de-Peilz
Cet article, publié dans Société, Suisse, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s